LOUER UNE DÉESSE

La location d’une voiture pour un mariage est un point important qu’il ne faut pas négliger. De ce fait, que diriez-vous de vous faire transporter à bord d’une Citroën DS pour votre mariage en Corse ? Voiture présidentielle de l’époque, elle est le symbole même du luxe et de l’élégance à la française. 

Surprenez vos invités en vous faisant conduire sur les différents lieux de votre mariage en Corse en DS. Élue plus belle voiture du monde, tous les regards seront fixés sur vous. Ainsi, en ce jour important, votre arrivée sera des plus remarquables et des plus inoubliables ! 

Accompagnée de son chauffeur, elle vous véhiculera avec aisance sur les routes escarpées de Corse, grâce à sa hauteur de caisse ajustable. Son intérieur extrêmement confortable et très spacieux est parfaitement adapté pour accueillir la robe de Madame, aussi volumineuse soit-elle. 

Notre déesse de la route se tient également à votre disposition pour vos shooting photos, campagnes publicitaires, baptêmes, tournages vidéos… N’attendez donc plus, la perle rare pour créer l’évènement est là !

CARACTÉRISTIQUES

Année :
1972

Carrosserie :
Berline

Moteur : 
4 cylindres

Transmission : 
Traction

Kilométrage :
50000-100000 km

Places : 
4

Puissance : 
99 ch.

Boite de vitesse : 
Manuelle

Année :
1972

Carrosserie :
Berline

Moteur : 
4 cylindres

Transmission : 
Traction

Kilométrage :
50000-100000 km

Places : 
4

Puissance : 
99 ch.

Boite de vitesse : 
Manuelle

HISTOIRE DE LA DS

En 1934, suite au lancement des premières Tractions et aux déboires techniques que ces premiers véhicules ont connu, Citroën étant déjà en surendettement se retrouve au pied du mur. Malgré maintes tentatives de négociations, les banques n’acceptent plus aucun compromis. Michelin, premier créancier de Citroën reprend donc les rênes afin de sauver les emplois. Sous la présidence de Pierre Jules Boulanger, l’urgence est à la restructuration. Souhaitant une auto de grande diffusion, le bureau d’études imagine une traction plus légère et plus aérodynamique. En 1936-37, les études reprennent donc et concernent deux projets : la TPV (très petite voiture) et la VGD (voiture de grande diffusion).

La TPV, qui deviendra la 2 CV dont la présérie est prévu pour le salon 1939 n’aura finalement pas lieu et ne verra seulement le jour en 1948.

La VGD, voiture de grande diffusion, devra prendre la suite de la traction qui devient vieillissante. Elle se devra plus aérodynamique et à moteur transversal. À ce stade, on ne parle pas encore de DS ni de révolution.

Cependant, la seconde guerre mondiale mettra le projet de la VDG en pause et ce dernier ne reprendra qu’en 1946. C’est une fois de plus à André Lefebvre ainsi qu’au designer italien Flaminio Bertoni que cette étude sera confiée afin de créer celle qui sera pour l’époque, l’automobile tout droit venue du futur.

Enfin, le 6 octobre 1955, au 42e salon de l’auto à Paris, les visiteurs et médias affluent en masse devant le stand Citroën. Jamais auparavant dans l’histoire automobile, la naissance d’une voiture n’avait concentré autant d’innovations techniques, ni focalisé une telle curiosité de la part du public. Cet engouement autour de la Citroën DS fut tel que ce n’était pas moins de quatre-vingt mille véhicules commandés à la fin de ce salon.

Face à ce franc succès, la DS sera déclinée en de nombreuses versions durant ses vingt ans de gloire. La DS 19 fut la première commercialisée. Elle servira d’ailleurs le General de Gaulle qui en fera la voiture officielle de la présidence. L’ID, le modèle le plus populaire car plus abordable financièrement; le Break qui servira également d’ambulance à l’époque; la Prestige qui elle, conduira hommes d’affaires et d’Etat; la Cabriolet; puis la SM présidentielle, qui elle fut produite en seulement deux exemplaire, et embarquera à son bord Georges Pompidou ainsi que Valery Giscard d’Estaing, François Mitterand puis Jacques Chirac.

Jusqu’en 1975, date d’arrêt final de la production, Citroën aura produit et vendu 1 456 115 de DS dans le monde entier. En effet, de la France à l’Afrique du Sud, du Canada à l’Australie la belle aura su se faire une place de choix auprès des citoyens. Aux Pays-Bas, la DS connut un engouement sans précédent. À tel point qu’elle fut choisie en 1958 pour être le taxi officiel de la ville d’Amsterdam aux couleurs jaune et orange.

En 1999, la DS est récompensée par une 3e place au concours international “Voiture du siècle”. Mais ce n’est pas tout car cette même année, elle est nommée « plus belle voiture de tous les temps » par le magazine britannique “Classic & Sport Car”. Aujourd’hui, la déesse de l’automobile est devenue irrévocablement un objet culte. Vénérée des collectionneurs, elle s’arrache à prix d’or sur le marché.